Y a des jours comme ça !

Publié le par Chrystelle

Comme prévu, je suis partie samedi pour la région bordelaise. Juste le temps de m'engueuler avec ma mère qui m'en veut d'inviter au mariage l'homme qui partage la vie de l'une de ses meilleures amies. Personellement, il nous paraît inconvenable d'inviter une personne sans son compagnon. De mon côté je reproche à ma mère son manque d'investissement dans l'organisation de mon mariage. Je lui ai confié trois missions :

- Sélectionner le vin (mon beau-père est viticulteur) et le champagne, déterminer le nombre de bouteille et le budget à prévoir. Etat d'avancement : pas commencé.

-  Trouver des gîtes. Etat d'avancement : 3/5

- Faire des essais pour fabriquer des marques place à base de sarments de vigne. Etat d'avancement : pas commencé.

Bref, Julien est finalement arrivé dimanche matin alors que nous étions à couteaux tirés. Je lui avait déjà envoyé quelques messages la veille pour le prévenir mais il reste toujours aussi attristé de notre capacité à nous disputer constamment.

Nous étions, Julien et moi, convié à déjeuner chez ma filleule, Valentine. C'est ma petite princesse, elle est magnifique. Nous y sommes restés l'après-midi puis nous étions invités à dîner chez un ami de Julien, Hugo.

Alors que nous étions chez Hugo, nous avons reçu un appel téléphonique de notre voisine du dessus qui venait de retrouver la grand-mère de Julien prostrée, confusinnelle et en robe de chambre dans notre cage d'escalier !

Julien a appelé son père qui habite à 1h de Toulouse pour l'en avertir. Lui-même a appelé le 15 et nous avons décidé de prendre la route après le dîner.

J'informe donc ma mère que nous rentrons prendre nos affaires avant de repartir sur Toulouse. Lorsque nous sommes arrivés 5 essais de marques place étaient sur la table de la cuisine... Je l'en ai remercié. L'un d'eux nous a tout de suite plu.

Après 2h30 de route dans un brouillard extrêmement épais, nous avons retrouvé le père de Julien qui rentrait des urgences.

Nous avons appris par la suite que c'est la non prise de ses médicaments qui a causé tout cela. Elle commençait à recouvrer ses esprits hier soir. Aujourd'hui, tout va bien. Elle a recouvré toute sa mémoire (sauf ce qui s'est passé entre samedi et lundi matin). Plus de peur que de mal.

Entre temps ma soeur m'a appelé pour me dire que mon attitude envers ma mère était intolérable, que je ne les aimais pas, que l'image que je revois de ma famille auprès de mes amis était injustifiée, qu'il était temps que je me remette en question, etc. Au bout du fil j'étais tout à la fois choquée, interloquée, surprise, désemparée, triste,... saupoudré d'une louche de sentiment d'injustice. Je lui ai exposé ma version des faits, mon ressenti et je me suis excusée auprès d'elle (comme je l'avais déjà fait sur le moment), que ma dispute avec ma mère ait eu lieu devant elle.

J'avoue être aujourd'hui très désarçonnée par les derniers évènements j'ai donc choisi de passer la journée chez moi à ruminer. Quelques tâches ménagères vont m'aider à me calmer et ça ira mieux demain...

Publié dans Nous2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

guillaume 01/02/2007 20:29

AHAHAH, j'ai l'impression de vivre ca avec ma petite cheri et sa maman...... relation un peu conflictuelle.... mais on oublie vite....

Ju 31/01/2007 09:15

CoucouJe crois que les filles ont déjà dit pas mal de choses...C'est vrai que ce n'est pas toujours facile. Toi tu as envie de faire pour que tout soit parfait, que tout soit au top. C'est dur car en général tout ne sera pas millimétré.  Et puis les autres donnent leur avis. En général bien après que vous y ayez réfléchi et pris une décision. Donc forcément il y a des différents... Moi mon père s'est impliqué à fond 15 jours avant le mariage. Pas facile car pour nous tout était quasi fini! Finalement on a réussi à contenter son envie de s'investir dans la dernière ligne droite: commande de dragées 10 jours avant le jour J, c'était très bien!Il faut savoir faire respecter vos envies, c'est votre mariage et c'est un moment unique. Mais peut être aussi savoir faire quelques compromis bien choisis pour que tout le monde soit content.... Bon courage!Gros bisousJulie

Marion 31/01/2007 02:03

Ben alors ma belle ! Ca me fait de la peine de te sentir comme ça...!
Moi je vais pas te parler de mon expérience parce qu'à mon grand désespoir, je ne suis pas mariée !!!
Je dis juste que le stress doit y être pour quelque chose et que tout rentrera dans l'ordre car vous vous aimez !! nOn !?
J'espère que la grand mère de Julien va bien.
Bisous, bon courage !

Chrystelle 31/01/2007 09:11

Merci à toutes pour vos messages de soutien.
Lorsque j'ai débuté mes préparatifs mes amies qui étaient par là avant moi m'avaient prévenue mais j'avoue ne pas pouvoir accepter le fait que ce soit les personnes qui sont censées vous aimer, vous aider et vous soutenir à ce moment qui sont les plus odieuses. Dans mon cas il s'agit en plus de ma mère ! Nos relations n'ont jamais été vraiment au beau fixe mais je pensais justement que la préparation de cet évènement nous rapprocherait et c'est tout l'inverse qui se produit.
J'avoue même qu'avec Julien nous avons plusieurs fois pensé tout annuler et nous marier en petit comité à la mairie de Toulouse car ma mère ne cesse de me dire : "Franchement je ne vois pas pourquoi vous voulez vous marier à Marsas" (chez eux). Mais nous étions sûrs de le regretter c'est pourquoi nous n'avons rien fait.
Néanmoins aujourd'hui je vais beaucoup mieux. Prête à affronter la suite des préparatifs. Encore merci pour vos messages.

Pascale et Eléa 30/01/2007 22:53

J'ai remarqué autour de moi que l'année de préparation au mariage, c'est souvent cause de disputes avec la famille. Le stress peut-être quelque part... Heureusement, le jour J, tout est souvent bien vite oublié :o)

Marianne 30/01/2007 20:13

t'inquiète pas, ma belle mère ne s'est occupé que de sa tenue pour notre mariage. C'était un mariage simple, mais tout de même, j'ai géré préparatifs pour le 8 avril, maison en construction, et grossesse presque toute seule, avec l'appui de mes parents qui ne voulaient pas trop en faire, de peur que ma belle famille leur reproche ensuite.
ce jour va être très important pour toi, tu veux que tout soit au top, pour vous deux, pour vos invités. Mais ça, tout le monde ne peut pas le comprendre.
Caloue a raison, il y a toujours des disputes. Moi j'ai eu un énorme clash au téléphone avec mon futur beau-père, le jour des 29 ans de mon futur mari. parce que MOssieur voulait mettre ma tronche en 4x3 sur le mur et pas moi (j'aime pas être mise en avant, na!) J'ai quand même eu droit à "de toutes façons, un mariage à la mairie, ce n'est pas un vrai mariage! ça ne mérite pas plus de 5 invités!"
Bref, pour te dire que tu n'es pas la seule à stresser pour ce grand jour, et je suis certaine que tu vas réussir à surmonter les épreuves et passer une magnifique journée avec Julien.