THE robe

Publié le par Chrystelle

Jeudi 19 octobre 2006, ma mère est venue me retrouver sur Bordeaux. Objectif : les boutiques de robes de mariées.

Nous avons commencé notre périple par Pronuptia. Je reste sur ma première impression concernant cette boutique. En effet, j'y étais allée lors de mes premiers essayages en juillet. J'avais eu l'impression de les embêter. Tout juste souriantes, les vendeuses ne semblait pas avoir envie...de vendre. Elles n'ont pas cherché à me faire rêver. J'avais plutôt la sensation qu'elle voulait que je parte vite. Certes à l'époque je cherchais simplement à définir le type (forme, style, etc.) qui me correspondait. Je n'étais pas dans l'optique de faire mon choix mais tout de même, elles auraient pu y mettre un peu plus de bonne volonté. Cette fois-ci je n'ai pas essayé. Inutile d'ailleurs car j'ai reçu le même accueil que le première fois. Avec ce même faux sourire accroché aux lèvres, l'une d'elle ma tendu le catalogue 2007 qui ne m'a pas franchement enthousiasmée. De plus, deux autres futures mariées étaient en plein essayage et j'ai senti que ce n'était pas le moment... Juste histoire de l'embêter (je l'avoue) je lui ai fait sortir 2 ou 3 modèles en fixant de revenir en début d'après-midi pour les essayer. Je n'y suis pas retournée (vilaine fille !!).

Désolée mais je ne supporte pas les personnes qui font mal leur travail ; ou tout du moins ceux qui y mettent beaucoup de mauvaise volonté et qui font ressentir à tous que cela ne leur plaît pas.

Bref, nous avons filées en direction de Cymbeline. J'adore leur collection, l'originalité de leurs modèles et les vendeuses sont vraiment supers sympas. Il faut normalement prendre rendez-vous pour essayer car ils reçoivent beaucoup de demandes et que leur boutique bordelaise et très petite (une seule cabine). Je le savais mais j'y suis tout de même allée peu après 12h (en plus). La vendeuse m'a chaleureusement accueillie et bien qu'elle risquait d'empiéter sur sa pause déjeuner elle a accepté de me passer une robe de mon choix. J'ai craqué. Elle était superbe. Je me suis trouvée très belle dedans mais...ce n'est pas celle-là que j'ai retenue.

Vers 12h30 nous avons retrouvé Eddy pour déjeuner avant de reprendre notre shopping.

Donc, après un pull chez Caroll, deux tops chez Camaïeu, une dizaines de boutiques plus loin nous avons finalement atterries chez Complicité la fête. J'y avais eu un accueil personnalisé très agréable en juillet. J'y étais allée sans idée précise, même plutôt perdue ; ne sachant quel style de robe porter le jour J par rapport à ma personnalité et à ma morphologie. Une de leurs vendeuses m'a faite parler de moi, de mes envies, du style de notre mariage, du lieu, etc. Au final, elle a sorti plusieurs modèles afin que je me fasse une idée et en dernier elle m'avait passé la robe qu'elle pensait m'être la plus adaptée. C'était effectivement le bon style, la bonne coupe mais pas d'émotion, il y manquait quelque chose. Une autre vendeuse me montre un modèle qu'elles n'avaient plus en boutique mais qui allait être reconduit. C'est une modèle que j'avais sélectionné en feuilletant la presse spécialisée. C'est fou non ?! Je ne leur avais rien dit pourtant, pensant que ce modèle n'était pas pour moi.

Trois mois après j'y retourne donc avec pour objectif d'essayer la robe en question. En entrant dans la boutique les vendeuses me reconnaissent aussitôt et me disent même le nom de la robe évoquée en me la sortant du présentoir. Superbe. Mais la vendeuse qui me prend en main me propose aussi un autre modèle. Même forme mais pas le même style. Je passe cette dernière en premier et là... la magie opère. La vendeuse n'avait pas fini de me l'enfiler que déjà l'émotion grandissait.

Quand je suis sortie de la cabine, le visage de ma mère relativement placide jusque-là, s'est éclairé dans un mélodieux "whaou !!!". Effectivement, une fois devant la glace hors de la cabine, le même "whaou !!!" m'habitait. Je ne pouvais décrocher mon regard.

Après de longues minutes à la scruter dans tous les sens, je me suis finalement décidée à la quitter pour essayer la robe pour laquelle j'étais venue. Elle était superbe également et j'ai ressentie également beaucoup d'émotion en la portant mais moins que la première, qu'il me tardait de réessayer. Ce qui fut chose faite rapidement. Sur le moment ma mère avait une légère préférence pour la seconde mais l'émotion ressentie avec la première faisait la différence.

Mon cher et tendre regardant régulièrement ce blog, aucun noms de robe ne sera divulgué ici. Déjà quelques indices sur la forme, le style et la couleur ont pu lui mettre la puce à l'oreille et même s'il ne cherche pas à en savoir plus je préfère que cela reste ainsi. Même si en janvier cette même boutique recevra la collection complète des costumes hommes et l'aidera à choisir le sien en fonction de ma robe et qu'il aura alors une idée peut-être plus précise du style et de la couleur, jusque-là, au moins, motus.

Je peux seulement vous dire que celle qui n'a pas été retenue est une modèle de la collection Matrimonia et que celle retenue est une modèle unique d'un petit créateur local qui cherche à se lancer ; donc personne ne l'aura. C'est tout du moins ce que m'ont dit les vendeuses et je me plais à le croire. Peut importe de tout manière puisque c'est celle que j'ai choisie.

Enfin, en sortant de l boutique j'en étais tout de suite moins sûre. A peine le pas de la porte franchie qu'un tas d'interrogations tounaient dans ma tête. Ai-je fait le bon choix ? On est à 8 mois du mariage, j'aurai peut-être dû attendre ? Est-ce vraiment la bonne ? Et si je craque sur une autre entre temps ?

Bref, après une nuit agitée précédée de tout le réconfort de ma mère et d'1/2h de téléphone avec mon homme (que j'ai appelé à minuit pleine d'angoisse...!), je me suis reveillée toute fraîche, sûre de mon choix. Depuis je me rêve dans ma superbe robe que j'ai hâte de revoir.

Le 1er essayage est prévu en avril mais si je veux la réessayer avant je n'ai qu'un coup de fil à passer 2 ou 3 jours avant à la boutique afin qu'ils la fassent revenir de l'atelier. Et si je change d'avais entre temps je suis toujours à même de chosir un autre modèle dans la collection du magasin. Bref, tout va bien.

Publié dans Mariage - Préparatifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ju 24/10/2006 09:36

C'est une bonne chose de faite!!! Ce sont tellement de bons moments les essayages et particulièrement quand on trouve THE robe! Un petit conseil: prend plein de photos en avril, ça te permettra de la voir et la revoir à volonté!!! Bisous

Chrystelle 25/10/2006 13:40

J'y compte bien !!merci Ju.

Marion 24/10/2006 00:27

Plein de choses à dire !
Tout d'abord, j'ai trop hate de me marier (enfin, qu'on me le demande !)... pour relire tous tes articles car je les trouve extra... Tu me donne encore plus envie de m'y mettre ! C'est très agréable de te lire.
Je suis allée sur le lien du précédent article (sur le 1er essayage) et je pense donc que c'est ta mère sur la photo ?! Elle est magnifique, ça me coute rien de le dire alors je le dis, ça fait toujours plaisir !...
Tu m'as mis l'eau a la bouche avec tes descriptions, je suis DEGOUTEE de ne pas voir la robe !! snif !! Mais je comprends parfaitement bien sur !
Bisous, et merci pour tes commentaires...!

Chrystelle 25/10/2006 13:43

Merci beaucoup Marion pour tes petits mots réguliers.J'espère que ton jours arrivera bientôt et que tu auras une superbe déclaration/demande en mariage.
C'est effectivement ma maman que tu as vu en photo sur l'article 1er essayages et oui j'ai la chance d'avoir une jolie maman.
Plus que 8 mois à patienter avant de voir ma robe. Courage. C'est moins que le temps de faire un enfant, ça passera vite.