Un prêtre au téléphone...

Publié le par Chrystelle


Souvenez-vous, nous avons dû reporter notre dernière entrevue pour la préparation au mariage avec le Père Jacques...
Oui mais voilà, depuis lors nous ne sommes pas arrivés à trouver une nouvelle date !
Hier j'étais en ligne avec le Père Jacques à ce sujet car nous avions une disponibilité aujourd'hui et demain (je l'avais contacté sans succès à ce sujet la semaine dernière) mais lui n'est pas dispo. Il ne pourra désormais pas nous prendre avant mars et il a commencé à se "fâcher" alors que je tentais de lui expliquer les difficulter de trouver un créneau horaire arrangeant pour Julien. Il m'a dit quelque chose du genre : "Il y a des priorités dans la vie et votre mariage doit la première de ses prérogatives"...
J'avoue que informellement je suis d'accord avec lui mais objectivement je doute qu'un prêtre mesure les répercutions de l'absence de Julien à sa boutique.
Point positive, Julien vient d'engager une nouvelle serveuse ce qui devrait lui dégager un peu de temps. Ne crions pas victoir mais je pense que nous devrions donc arriver à trouver un moment pour nous voir.
Par contre j'ai demandé à Julien de contacter lui-même le Père Jacques pour qu'ils valident un créneau ensemble. Je sais, je suis dure, avec tout ce qu'il a déjà à faire... oui mais moi je craque et je ne suis pas forcément la mieux placée pour savoir quand Julien est le plus dispo (c'est lui qui fait ses plannings tout de même). De plus, le Père Jacques est un peu dur d'oreille et parfois lent à la réflexion ce qui m'agace quelque fois malgré le fait que ce soit un homme formidable.
Le Père Jacque m'a également demandé de venir chercher le livret "Notre Mariage" qui nous permettra de définir ce que nous souhaitons qu'il soit dit/lu lors de la cérémonie. Je devrais y aller aujourd'hui.
Cependant il me semblait bien que l'Abbé Ceccato (le prêtre qui nous unira) souhaitait que cette partie soit faite avec lui...
Ni une ni deux (ayant plusieurs questions à lui poser) je l'appelle ce matin car il ne fait qu'une permanence par semaine, le jeudi de 9h à 11h30 (réglez vos montres faut pas le louper !).
Il me confirme bien qu'il souhaite que cette partie soit vu et validée avec lui mais qu'il n'est pas gênant que j'aille chercher le fameux livret pour nous en imprégner et commencer à réfléchir dessus (en espérant que ce soit le même que celui avec lequel lui travaille)...
Nous convenons de nous revoir vers fin mars ou courant avril, car il ne recevra pas notre dossier complet avant (nos actes de naissance, mon acte de bâptême, la dérogation pour divergence de culte (Julien étant athé, non bâptisé), notre déclaration d'intention et ce qui constitut la préparation au mariage).
Je lui soulève alors le problème de nos disponibilités, Julien ne pouvant être présent que le dimanche ou le lundi matin. Grand soulagement il me dit, sans plus de difficultés, qu'il s'arrangera pour nous voir à ces moments-là. Je sais que c'est un créneau qui ne l'arrange pas du tout je lui en suis donc très reconnaisante.
Ouf ! Tout va bien qui fini bien !

Enfin,... reste à savoir si nous parviendrons à programmer une nouvelle session avec le Père Jacques.
La suite au prochain épisode...

Publié dans Mariage - Préparatifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion 16/02/2007 01:19

Ouh la la... J'aurai jamais cru qu'il y ait autant de préparatifs, rdv avec ces messieurs de l'église !
Bon courage !...
Bisous

marianne 15/02/2007 10:52

j'hallucine! le mariage une priorité, il ne manque pas d'air!
Il ne comprend pas que le futur marié s'occupe de son travail, une entreprise qui démarre tout juste? le mariage, ce n'est pas qu'une journée, à mon sens. C'est le premier jour officiel d'une vie à deux, et plus tard, d'une vie avec des enfants (si on en veut).
Que les futurs époux se préoccupent de leur avenir, c'est aussi ça le mariage!
Ce jour là va être important pour vous, je comprends bien, mais votre vie de couple, dès le lendemain, est aussi importante.
bref, toutes mes excuses si tu trouves que je suis un peu trop lachée ...